Sommaire

  

 

Dans l'agenda

Guide

Balades nature

 

Quelques conseils

   Si vous avez rencontré une difficulté pour accomplir une balade (un problème de lisibilité de la carte – malgré le soin apporté à sa réalisation –, un obstacle…), n'hésitez pas à nous en faire part. Et puis, communiquez-nous vos observations, vos impressions, vos suggestions d'après balade. Ce cahier s'enrichira de l'apport de tous.

   Enfin, vous connaissez un itinéraire de balade qui répond grosso modo aux caractéristiques des circuits déjà proposés et vous souhaitez en faire profiter les internautes ? Rien de plus simple : prenez contact avec nous afin que nous puissions reconnaître le parcours ensemble et relever les éléments remarquables.

Avant de partir

   Si vous partez seul(e), communiquez votre destination, voire votre itinéraire, à un proche en indiquant l'heure approximative de votre retour. Le téléphone portable, quand la transmission est possible, est un bon moyen pour prévenir en cas de problème.
   Munissez-vous d'un sac à dos dans lequel vous placerez votre matériel de terrain (carnet, loupe, guides, jumelles…) et de quoi vous sustenter en cas de balade un peu longue.
   Prévoyez des vêtements qui ne craignent rien, aux tons neutres si possible et adaptés aux conditions météorologiques du moment, ainsi que de bonnes chaussures.

Quelques règles à observer

   La nature n'est pas un produit dont on use sans attention particulière. Au contraire ! Source de plaisirs et de découvertes, elle se mérite et ne livre ses secrets qu'à ceux qui savent l'aborder avec respect. Quelques conseils pour guider le promeneur sur cette voie :

   • En toute circonstance, montrez-vous courtois avec les autres utilisateurs de la nature que vous allez rencontrer (agriculteurs, chasseurs, vététistes, autres promeneurs…). Ils ont tout autant le droit que vous d'être là, pour leur travail ou leurs loisirs. Et si leur comportement est de nature à vous irriter, préférez un dialogue respectueux et argumenté à l'insulte ou l'invective.

   • Respectez la propriété privée, notion très sensible en milieu rural. Les chemins que nous proposons sont libres d'accès et suffisent à découvrir la nature environnante. Si vous devez vous en écarter, veillez à ne pas dégrader les cultures, les prés de fauche ou les plantations. Refermez toujours les barrières derrière vous, même si vous les trouvez ouvertes, et ne détériorez pas les clôtures.

   • Prévoyez un sac en plastique pour rapporter vos déchets jusqu'à la plus proche poubelle, même ceux qui sont biodégradables. La règle doit toujours être de ne rien jeter. Et si votre sens civique vous titille, rien ne vous empêche de ramasser les déchets des autres, notamment les bouteilles en verre, en plastique ou les canettes.

   • Pas de feu sous quelque forme que ce soit ! Les risques d'incendie sont évidents en certaines saisons dans les zones boisées ou broussailleuses.

   • Laissez votre chien à la maison ! En liberté, il risque de provoquer des dégâts tant aux animaux domestiques qu'à la faune sauvage. Tenu en laisse, il continuera d'apeurer les animaux et vous gênera dans votre balade !

   • Réduisez le plus possible les dérangements occasionnés à la faune sauvage en conservant une distance d'observation raisonnable. Certaines attitudes peuvent être lourdes de conséquences : provoquer l'envol de grands oiseaux près de lignes électriques ou déranger des canards près d'un site chassé par exemple. La sécurité et la tranquillité des animaux passent avant tout !

   • Interdisez-vous toute collecte de plantes en lui préférant le dessin ou la photographie. Certaines plantes, protégées, ne peuvent être cueillies. D'autres sont rares ou en déclin et ont besoin de fructifier pour conserver leurs populations. À fin d'identification, ne prélevez qu'un sujet par espèce si celle-ci est localement abondante. Et coupez toujours proprement !

   • Prêtez l'oreille aux bruits de la nature et profitez du calme ambiant sans le polluer par des manifestations vocales inopportunes !

   • En abordant un site protégé, prenez connaissance de la réglementation qui lui est propre et des conditions d'accès des visiteurs. Ces sites sont plus sensibles que les autres.

   • Si vous commencez à avoir l'âme d'un naturaliste, notez sur un carnet ce que vous observez. Ces multiples renseignements, accumulés sur des années, vous aideront à cerner petit à petit les grandes manifestations du monde animal et végétal : la période de floraison de telle plante, le milieu de prédilection de telle autre, l'intérêt ornithologique de l'étang que vous suivez régulièrement... Et rapprochez-vous d'une association naturaliste qui, par sa connaissance et ses activités, vous aidera à progresser plus vite.

 


Itinéraires de balades

 

 Haut de page