Sommaire

 

 

Dans l'agenda

Guide

Balades nature

La Marche berrichonne

(Crozon-sur-Vauvre)
 

   Longée en cet endroit par le « Chemin des Moines » qui joignait autrefois l'abbaye de Varennes à la léproserie de Lys-Saint-Georges, la vallée du Gourdon, ceinturée de grands arbres, est un havre de paix où animaux et végétaux invitent à la découverte. Si cette promenade peut s'effectuer en toutes saisons, le mois de mai, par son foisonnement de vie, est à privilégier.

 

Balade vers Crozon-sur-Vauvre

 

Balade vers Crozon-sur-Vauvre

Itinéraire proposé par Septembre 2002


Intérêt :

ornithologique, paysager.


Ouvrir la carte
dans une nouvelle fenêtre

Période
la plus favorable :

avril à juillet ; août et septembre pour les migrateurs. La Cigogne noire semble apprécier la vallée de la Vauvre comme halte migratoire.

Distance et temps :

4 km. 2 heures environ.

Carte(s) IGN :

2227 Ouest - Neuvy-Saint-Sépulchre

Points particuliers :

Circuit sans difficultés, court, assez facile même pour ceux que la marche rebute.

Accès :

De La Châtre, prendre la D 940 direction Guéret. Après 7 km tourner à droite direction Aigurande. À la sortie du bourg de Crevant, faire un peu plus de 4 km puis prendre une petite route direction La Lande.


   Arrivés au lieudit La Lande, vous êtes sur la commune de Crozon-sur-Vauvre, située en Marche berrichonne à environ 400 m d'altitude. Au début du parcours, on découvre le domaine de la Lande, entouré de prairies humides où prospèrent Joncs et Iris jaunes. Après les bâtiments, prendre la première route à gauche, direction le village du Rimbert. Le petit bois à gauche abrite la Grive musicienne dont le chant sonore est reconnaissable à la répétition de phrases stéréotypées. Tout au long de cet ancien chemin, le Bruant jaune, très présent, reprend inlassablement son chant; le mâle de Tarier pâtre, petit oiseau très coloré, est souvent posté en évidence sur une haie quand ce n'est pas sur un fil téléphonique et semble vous observer avec curiosité. Sur les bas-côtés de la route, on peut voir la Potentille ansérine avec ses feuilles argentées et ses petites fleurs jaunes mais également la Digitale pourpre ou « Gant de Notre-Dame » dont il faut mettre en garde les enfants en raison de sa toxicité.
   Dans le village du Rimbert, Chardonnerets, Linottes mélodieuses et Rougequeues à font blanc ne sont pas rares et vous feront peut-être admirer la délicatesse de leurs livrées.
   Au bout du village, tourner à droite et emprunter la D116 jusqu'au calvaire puis tourner de nouveau à droite en direction du hameau du Boué. Le point de vue nécessite un court arrêt ; sur votre gauche, en contrebas, se dessinent les contours de la vallée de la Vauvre . Dans les terrains environnants, peuvent être entendus l'Alouette lulu mais également le Pipit des arbres, petit passereau svelte dont le vol ascendant suivi d’une descente en vol plané, ailes relevées, est accompagné d’un chant caractéristique.
   Tourner ensuite à droite direction La Lande. Après quelques dizaines de mètres, un géant végétal se dresse le long de la route : le « Chêne de Nôt », monument de verdure qui impose le respect et invite à la découverte des merveilles de la nature .
   Après la traversée du village du Boué, aux bâtiments anciens, vous longez le bois de La Lande fréquenté par deux espèces de pics : le Pic épeiche, très répandu dans notre région, et le Pic mar, assez semblable au premier mais très farouche, et dont les exigences écologiques, vieilles futaies ou parcs anciens, limitent la répartition . L’étang situé plus haut à votre droite est fréquenté par le Héron cendré et le Martin-pêcheur. Le parc du château de la Lande, en arrière-plan, est intéressant tant par les essences présentes : Hêtres, Chênes, Charmes, Cèdres, Pins… que par son avifaune : nombreuses espèces de Mésanges, Sittelle torchepot, Roitelet triple bandeau… Le petit bois à gauche de la route possède également quelques arbres intéressants : Pins sylvestres de belle taille, Pins blancs et Érables planes. Encore une minute de marche et vous voilà, au détour de la route, devant le château de la Lande.
   Il ne vous reste plus qu’à vous diriger au milieu de la route bordée de grands arbres jusqu’à votre point de départ. Votre promenade en Marche berrichonne est terminée.

 


Itinéraires de balades

Page précédente

 Haut de page 

Page suivante