OISEAUX RAPACES Rapaces diurnes ou Falconidés

Famille des Accipitrés

GENRE AUTOUR, Astur - Lacépède.

Bec de la longueur de la moitié de la tête, fort et se recourbant à partir de sa base ; tarses, doigts et ongles robustes ; queue allongée, arrondie.

15. Autour ordinaire, Astur palumbarius - Bechstein.

Autour des palombes, Accipiter gentilis

Mâle adultes : parties supérieures d'un brun foncé, cendré, légèrement bleuâtre ; un large sourcil blanc au-dessus et en arrière des yeux, des marques blanches à la nuque ; parties inférieures blanches, avec plusieurs raies transversales et une bande longitudinale d'un brun presque noir sur chaque plume, sauf sur celles du dessous de la queue ; iris, cire, tarses et doigts jaunes ; bec noirâtre.

Taille : 0 m.60 à 0 m.65.

Jeune : parties supérieures d'un brun foncé marqué de quelques taches roussâtres ; parties inférieures rousses, avec des taches allongées d'un brun très foncé ; iris blanc.

On prétend que l'Autour est sédentaire dans les départements de la Vienne et de Maine-et-Loire ; nous ne le croyons pas, comme nous ne croyons pas qu'il soit, à proprement parler, sédentaire dans l'Indre, où on le voit de loin en loin, surtout au commencement de l'hiver. En été, il est fort rare et ne paraît nicher qu'exceptionnellement. Nous pensons qu'il faut le classer parmi les Oiseaux passant dans le département en novembre et en décembre, puis en mars, et n'y demeurant l'été que par accident.

La collection Mercier-Génétoux possède de beaux sujets tués à Luzeret et à Luant. Aux environs d'Argenton, on a trouvé son nid construit sur un chêne, et contenant quatre petits que M. Mercier-Génétoux parvint à élever. D'autre part, M. de Lesparda a tué l'Autour deux fois sur son nid : le 30 avril 1873, dans le bois Ramier, près d'Ambrault, et le 11 mai 1877, dans le bois Labiche, près de Neuillay ; chaque fois la femelle couvait quatre œufs d'un blanc grisâtre, azuré ou légèrement verdâtre, maculé de taches brunes peu apparentes. L'œuf a 52 millimètres de longueur.

L'Autour se nourrit de Mulots, de Campagnols, de Lièvres, d'Oiseaux et de Volailles. On l'a vu attaquer un Chat.

GENRE ÉPERVIER, Accipiter - Brisson.

Bec moins long que la moitié de la tête, se recourbant dès la base ; tarses et doigts grêles, assez allongés ; queue longue, très peu arrondie.

16. Épervier ordinaire, Accipiter nisus - Pallas.

Épervier d'Europe, Accipiter nisus

Même plumage que l'Autour adulte, avec les joues légèrement roussâtres et les rayures des parties inférieures moins foncées ; cire jaune verdâtre ; tarses et doigts jaunâtres ; iris jaune orangé.

Taille : 0 m. 35 à 0 m. 38.

Sédentaire et très commun, l'Épervier vit de petits Oiseaux, surtout d'Alouettes, de Traquets et de Merles. Brave et audacieux, nous l'avons vu souvent poursuivre les Moineaux dans l'intérieur des villes. Un de nos amis d'Argenton, M. A. Sainson, nous apporta un jour un sujet vivant qu'il venait de prendre dans un wagon de marchandises resté ouvert et dans lequel picoraient des Moineaux ; l'Épervier était tombé sur l'un d'eux avec une telle rapidité qu'il avait donné de la tête dans le fond du wagon et était demeuré étourdi sur le plancher.

De même que le Hobereau, il se précipite parfois sur le menu gibier que tue le chasseur : en 1878, chassant aux environs d'Argenton, nous fîmes coup double sur des Cailles ; pendant que nous ramassions l'une de nos victimes, un Épervier tomba sur l'autre et l'emporta. Nous eûmes heureusement le temps de glisser une cartouche dans notre fusil et d'abattre le ravisseur.

Il niche sur les grands arbres, dans les bois, le plus souvent sur les pins, et pond cinq à six œufs d'un blanc légèrement bleuâtre maculé de larges taches d'un brun foncé. L'œuf a 38 millimètres de longueur.

 


Sommaire
général

Table
des matières

Index
des noms français
actuels

Index
des noms latins
actuels