Sommaire

 

 

Dans l'agenda

Guide

Balades nature

Le bocage berrichon

(Montipouret)

   Au confluent de l'Indre et de l'Igneraie, il est un espace bocager composé de prairies entourées de haies vives et accueillant une avifaune variée (pies-grièches écorcheur et à tête rousse, huppe…). Du point le plus haut de cet itinéraire, la vue embrasse magnifiquement la Vallée noire chère à George Sand alors qu'à l'horizon se détache la silhouette boisée du signal du Fragne, le point culminant du département de l'Indre.

 

La Vallée noire vue de Corlay.

 

Chemin creux en Vallée noire.

Itinéraire proposé par , avril 2003.


Intérêt :

ornithologique, botanique, paysager.


Ouvrir la carte
dans une nouvelle fenêtre

Période
la plus favorable :

avril à juin (mi-mai à juin pour les pies-grièches).

Distance et temps :

8 km. 4 h à 4 h 30.

Carte(s) IGN :

2226 Ouest Ardentes - Nohant.

Points particuliers :

Par temps humide, certains chemins peuvent être assez boueux en raison des activités agricoles. Se chausser en conséquence.

Accès :

De La Châtre, prendre direction Châteauroux. 1,5 km après le bourg de Vic (les fresques romanes de l'église méritent un détour), emprunter la D 69 direction Montipouret - Mers-sur-Indre. Faire 1,5 km jusqu'au hameau de Bussière.


   Au départ du hameau, prendre la petite route qui rejoint la côte de Corlay. Dans cette partie de la vallée de l'Indre composée de prairies et parsemée d'étangs de loisirs, une belle population de Pie-grièche écorcheur et dans une moindre mesure de Pie-grièche à tête rousse peut être observée assez facilement de mai à août . 500 mètres après le passage du gué bétonné, tourner à gauche, faire 150 m dans un petit chemin creux très étroit puis tourner à droite et prendre le premier chemin sur votre gauche. Vous longerez alors un petit bois composé de Chêne pédonculé, Charme, Alisier… et nappé de Jacinthe des bois d'avril à mai. Sur la gauche, une petite mare où s'égayent des Grenouilles vertes est bordée par quelques rejets de Néfliers.
   Au bout du chemin, emprunter à droite la route goudronnée jusqu'à la première ferme à gauche au lieudit « Angibault-sous-Corlay ». Le point de vue mérite une petite halte . La Vallée noire s'étale devant vos yeux; à l'horizon, le point culminant du département dresse mollement ses 456 mètres. En profiter pour observer l'avifaune : Alouette lulu, Pipit des arbres, Linotte mélodieuse, Tarier pâtre, Bruant zizi, Bruant jaune, peut-être proyer… et écouter le chant si caractéristique de la Huppe fasciée.
   Poursuivre par le chemin à gauche qui longe la ferme. Après 800 m de descente, tourner à droite. Le fossé gauche du chemin, assez profond, abrite une petite population de Scolopendre, belle fougère appelée aussi « Langue de cerf ». Celle-ci est accompagnée d'une autre espèce beaucoup plus courante : la Fougère mâle .
   Devant la ferme, se diriger sur le chemin de gauche puis bifurquer à droite après 500 m jusqu'à la route D 49.
   Passer le pont au lieudit « Le gué de Jeanne » et après 300 mètres prendre le premier chemin à gauche au lieudit « Le Chaussy ». À observer dans ce chemin, un Cormier (ou Sorbier domestique), arbre planté autrefois pour ses fruits consommables à l'état blet dont on faisait une eau de vie et pour son bois d'excellente qualité. À découvrir également une petite population d'orchidées (Orchis mâle) aux feuilles maculées. À la croix, traverser la route et emprunter le chemin puis reprendre la route à gauche jusqu'au hameau de La Besace. Au hameau tourner à droite. Profiter de la vue dégagée pour admirer le vol des rapaces au-dessus de la vallée : Buse variable, Faucon hobereau, Épervier d'Europe… Dans une friche, un arbuste, la Viorne mancienne étale ses fleurs odorantes en corymbe.
   Après le passage à niveau, vous êtes de retour au village de Bussière, fin de votre périple.

 


Itinéraires de balades

Page précédente

 Haut de page 

Page suivante